Exposition juillet 2014. Gérard Drouillet et Marc Nucera.

Galerie Deleuze-Rochetin à Arpaillargues - Uzès

Du 6 juillet au 27 septembre 2014
Exposition avec Gerard Drouillet et Marc Nucera

L’informalité de Gerard Drouillet semble au premier abord regorger de formes; les rangées verticales de personnages et d’objets semblent claires et organisées. Mais tel n’est pas le cas.
L’opulence des couleurs nous emporte, nous enchante, nous abuse. Les relations entre les formes sont en vérité ambigües. Certaines nous font face, effrayantes ou effrayées, mais beaucoup présentées de profil ne révèle rien en dépit de leur apparente limpidité. L’on serait presque tenté de parler à cet égard de totems parallèles, mais non, choses et êtres s’ignorent, contrairement aux créatures totémiques.
Quant au centre créé par le peintre, il ne doit sa réalité qu’à la force de l’artiste. Cette force de l’individualisme, normalement exprimée par la composition de l’oeuvre, tient chez Gérard DROUILLET à sa faculté d’animer ses toiles d’une sorte d’explosion irrationnelle sans rapport avec la démarche picturale.

Marc Nucera fait vibrer la matière et le bois, donnant une grande sensualité à ces arbres qui vivent une autre existence sous la magie de ses doigts. MARC NUCERA est un être discret qui passe son temps à tailler, couper, sculpter, aimer les arbres et leur donner ainsi une vie nouvelle. Il travaille suspendu en haut des arbres, entre ciel et terre, la tête dans les nuages, le corps accroché à ses arbres, les bras prolongés par les tronçonneuses avec lesquelles il arrive à donner une caresse au bois.
Son travail fait partie de nombreuses collections privées en France et à l’étranger. La Principauté de Monaco a acquis deux « bancs vrillés » pour la Place d’Armes en 2012 et le Festival des Jardins de Chaumont sur Loire l’accueillera en 2014 avec une installation de trois sculptures.

« Les pierres ont une âme, les grands arbres me l'ont dit » Marc Nucera